Tais-toi (paie)et mange : la cantine scolaire

mardi 18 janvier 2005 par sam

Puisque ça fait débat, faisons en un article :

Ça a commencé par un commentaire de "Eltern67" le 05/01/2005, le Maire en a remis une couche bien grasse lors de ses vœux du nouvel an, s’en prenant à "CEUX QUI" insinuent ...

La tribune est ouverte :

sam

Répondre à cet article
commentaires
  • Réponse à l'article : Tais-toi (paie)et mange : la cantine scolaire

    5 janvier 2005 à 11h14, par cyberstorik

    Depuis longtemps, plusieurs années en fait, des parents d’élèves des écoles maternelles et primaires montent régulièrement au créneau pour dénoncer des tarifs de cantine scolaire qu’ils jugent trop élevés. Avec les nouveaux tarifs en vigueur depuis septembre 2004 (variables suivant le Quotient familial, mais probablement de 7 Euros par repas pour la grande majorité des familles), les prix deviennent franchement exorbitants.

    D’autres communes des environs proposent des tarifs nettement moins élevées, pour des prestations au moins aussi bonnes.

    Aussi, les associations Eltern67 et FCPE ont à plusieurs reprises sollicité la Mairie ou la Communauté de communes pour obtenir des explications quant aux tarifs pratiqués, et demander des tarifs plus raisonnables. Dans un premier temps, les réponses sont restées très floues : on ne peut pas faire moins cher, on subventionne déjà assez € des parents d’élèves ont donc insisté pour obtenir, à défaut d’une réduction immédiate des tarifs, des informations précises permettant d’apprécier la décomposition des coùts et l’effort réel consenti par la mairie (en terme de subvention). Que n’ont-ils osé faire ! Cela a été pris comme un crime de lèse majesté, puisque le Maire et Président de la communauté de commune a réagi de façon virulente en accusant par écrit "certaines associations" de parents d’élèves de pratiques démagogiques.

    Précisons que le courrier du Président a été adressé aux parents d’élèves quelques jours avant les élections aux conseils d’école. Et rappelons que dans l’un des numéros antérieurs du journal de la municipalité, sur les trois associations de parents d’élèves présentées, ce sont justement les deux "incriminées" (Eltern67 et FCPE) qui ont eu droit -et très nettement- au moins d’espace. Si ce n’est pas de la démagogie, ça ?

    Citoyens : votez tous les 6 ans, mais entre temps surtout taisez-vous et laissez-vous faire. Bien évidemment ces propos n’engage que leur auteur et en aucune façon les deux associations évoquées, que vous pouvez contacter pour connaître leur position officielle.

    Pour FCPE : cf. la rubrique association de ce site. Pour Eltern67 : cf. le site http://brumath.eltern67.net

    Répondre à ce message

    • Réponse au message : > Tais-toi (paie)et mange : la cantine scolaire

      18 janvier 2005 à 11h40

      bonjour,

      La vie serait plus belle si on gardait son énergie à construire et non à "critiquer" sans réserve. Si l’apepa a eu plus de place c’est parce que nous avons peut être plus travaillé que d’autres mais certainement car nous avons donné un article plus grand pour ce bulletin. Pourtant nous avions un article de prêt pour annoncer notre changement de présidence et il n’a pas été publié (il a été regroupé avec les autres associations de parents d’élèves étant donné que la Fcpe a changé aussi de présidence) Au sujet de la cantine, nous sommes pour un travail de fond avec un dialogue entre les parties concernées pour aboutir à une solution acceptable de tous. A ce jour nous n’avons pas été contacté par les autres fédérations de parents d’élèves pour travailler ensemble autour de ce projet.
      Il est vrai qu’il est plus démagogique de parler ou d’écrire anonymement que d’agir . Didier COLLE responsable local de l’apepa.

      Répondre à ce message

      • Réponse au message : > Tais-toi (paie)et mange : la cantine scolaire

        19 janvier 2005 à 17h53, par cyberstorik

        M. COLLE, je regrette que vous ayez pu prendre mon message pour une critique indirecte de l’action de votre association. Ce n’était nullement dans mes intentions. C’est le comportement de nos autorités locales qui me laisse perplexe.

        Je ne demande pas mieux que d’avoir la preuve du contraire, mais pour le moment il est clair que les deux associations qui ont osé demandé des comptes aux élus se retrouvent singulièrement mises au ban par le Maire (ou le Président de la Com’com, difficile à dire car il règne à ce niveau une confusion certaine). Nul doute que si la troisième association s’était jointe aux deux autres, elle aurait également eu le droit à l’Ukaze local.

        Si vous souhaitez rejoindre l’action des deux associations que je citais, je suppose qu’elles ne demandent pas mieux ... l’union fait la force. Voyez-donc avec vos homologues, représentants élus, comment coordonner les efforts de tous. Je pensais (à tort ?) que vous aviez été sollicité par la FCPE ou Eltern67 pour vous joindre à l’action ou la réflexion "cantine". Encore une fois, acceptez mes excuses si mes propos ont pu porter atteinte à la réputation de votre association.

        Contrairement à ce que vous suggérez, je ne pense toutefois pas que mes propos sont démagogiques, car ils reposent sur des faits (ou absences de faits !). Et ne pas être anonyme n’empêche pas d’être démago. D’ailleurs, les deux mots sont sémantiquement incompatibles : "la démagogie vise à flatter les préjugés des plus grand nombre dans le but d’accroître sa popularité ou conserver le pouvoir". Quel popularité puis-je défendre en restant anonyme ?

        Agissant en mon nom personnel de citoyen, j’ai fait le choix de rester anonyme tout simplement parce que ce message n’engage que moi, ce qui permet d’éviter toute confusion avec tel ou tel organisme associatif ou politique avec lequel je serais lié.

        Sur le fond, je constate que les autorités locales nous mènent en barque en refusant de répondre aux questions posées (relativement à la transparence des prix). Et quand on constate que M le Maire-Président place ce problème au même niveau que des évènements bien plus grave dans son allocution à l’occasion des voeux, on ne peut que s’attrister de ce manque de discernement chez le premier magistrat. Visiblement, ça l’énerve et il perd son sang froid.

        Autre remarque : le forum proposé par BLE est vivant, c’est très bien. Et la preuve que ça répond à un besoin ! Pas de démocratie sans débat, et pas de débat sans information.

        Répondre à ce message

        • Réponse au message : > Tais-toi (paie)et mange : la cantine scolaire

          20 janvier 2005 à 00h00, par Damien Van Overbeke

          Au delà des querelles de quartiers, de souche politique ou bien simplement polémiste, il faut accepter de part et d’autre le constat implacable de ce dossier : Brumath fait partie des villes les plus chères de France en matière de cantine scolaire, n’en déplaise à nos élus, et ce malgré une "supposée" subvention de plus de 50 % de la Comcom.

          Rendez-vous compte que le prix réel d’un repas de bambin (<= 12 ans), servi dans un hall de sport inadapté au confort basique d’enfants, reviendrait ainsi à 15 euros environ !... Cest IMPOSSIBLE !!!
          Quel restaurateur, payant ses impôts à Brumath qui plus est, oserait une telle addition ?!... Et pourtant avec du personnel autrement plus qualifié, et une assiette nettement plus garnie et raffinée.

          Il n’est que de connaître le monde impitoyable des sociétés de restauration collective (type Kompass/Eurest, Sodexho ou Alsacienne de restauration) pour savoir que le prix de revient d’un tel repas n’excède pas 2 euros, voire 2,50 euros, sachant que le personnel et les locaux sont fournis par la Comcom, tout de même !

          Comment expliquer alors les 12/13 euros restants, si les chiffres annoncés sont réels ?
          Que le transport en bus, ou un personnel formé au minimum (BAFA depuis cette année), soient des postes de dépenses importants ; c’est indéniable ! Mais pas aussi chers, ce n’est pas vrai, ce n’est pas possible encore une fois !

          Il y a donc un vrai problème, et qui se traduit malheureusement par des factures douloureuses ; songez qu’un couple avec 2 enfants nourris à la cantine, doit désormais débourser (7 euros x 20 jrs x 2 enfants), soit 280 euros par mois : plus de 1800 Frs, et le transport en bus matin/soir n’est toujours pas payé ! Sans compter qu’un enfant non-décommandé au moins 48 H à l’avance paiera son repas (sauf raison médicale), alors que dans bien des communes l’inscription peut se (dé)commander le matin même !...

          Alors rangez les polémiques au placard, mesdames et messieurs les élus, et comprenez que c’est en discutant et en réglant le problème au plus vite, ensemble, et de préférence avant 2008 si je vous suis, que Brumath et vos associations de parents d’élèves retrouveront la sérénité indispensable au devoir crucial qui nous attend : préparer l’avenir de nos enfants.

          Alimenter la polémique en ne fournissant aucun élément objectif et sérieux ne conduira qu’à l’immobilisme, que les urnes saurant alors sanctionner le moment voulu ! Et ce, quelles que soient les opinions politiques de départ.

          L’avenir de nos enfants ne se situe ni à gauche, ni à droite, mais devant nous !

          Alors Avançons SVP !!!

          Répondre à ce message

          • Réponse au message : > Tais-toi (paie)et mange : la cantine scolaire

            3 février 2005 à 20h03, par Schloppehond

            Ah merci, enfin quelqu’un qui a les idée justes !
            Bien que mes enfants soient grands maintenant et ne fréquentent plus les écoles de Brumath, je me souviens encore très bien de ma grande surprise, quand en arrivant dans notre charmante ville avec 2 enfants scolarisé en primaire, j’ai pris connaissance des prix pratiqués aux cantines scolaires de Brumath.

            C’est une honte et apparamment ça continue...

            Savez-vous qu’à la cantine de l’EPSAN (Stephansfeld) par exemple, les repas sont moins chers (3 - 5 € pour des adultes) ?

            Répondre à ce message