Estvidéocommunications : dites 33 !

vendredi 4 février 2005 par cyberstorik

logo

Je voulais adresser un mail, pardon : un courriel, à l’équipe municipale, mais le site brumath.fr est encore en construction et je ne trouve pas de lien actif. J’ai cru comprendre que certains élus suivaient les discussions sur Brumath Libre Expression, alors j’espère qu’il s’en trouvera pour me lire, et qui sait, creuser le sujet.

J’ai eu la surprise de recevoir récemment un courrier de EstVidéocommunications m’annonçant que l’abonnement passerait dorénavant de 18 à 24 Euros, avec pour essayer de faire passer la pilule, deux pauvres chaînes en plus. Cela représente +33% d’augmentation en un an ! Qui dit mieux ? Déjà que le choix des programmes est bien pauvre, et que la qualité du signal est médiocre en comparaison par ex. de ce qu’on arrive à avoir par une parabole domestique ou la TV sur ADSL, on pourrait au moins espérer un prix plus modique.

Monsieur le Maire, je me doute bien que vous n’êtes pour rien dans cette augmentation : avez-vous seulement été informé de cela par EV ? Je suppose en effet que EV est le bénéficiaire d’une délégation de service public de la part de la Ville de Brumath, et qu’à ce titre on vous doit un minimum d’information en cas de changements substantiels (et 33%, personne n’osera défendre que c’est mineur). Pourriez-vous demander à vos services de vérifier si une telle augmentation est compatible avec les contrats en cours, et le cas échéant user de votre pouvoir pour demander des comptes à EV ?

Je sais que les câblo-opérateurs n’en font qu’à leur tête et mènent en bateau des villes autrement plus grandes que Brumath, et disposant d’une armée de juristes. Le rachat de EV par un groupe international n’arrange pas le rapport de forces. Et je suppose que, comme les autres, Brumath dispose de bien peu d’arguments à faire valoir, les contrats étant souvent anciens et peu précis quant à la maîtrise des tarifs et programmes par la ville ...

Néanmoins, M le Maire, ne croyez-vous pas qu’il serait bon de réagir, au moins pour le principe, au nom de vos nombreux concitoyens câblés, dont beaucoup trouveront probablement amère cette augmentation brutale ?