Comcom de la région de Brumath : Les écoles au centre des débats

samedi 5 février 2005 par sam

Les écoles au centre des débats - © Dernières Nouvelles d’Alsace - Sam 5 fév. 2005

La réunion de la communauté de communes de la région de Brumath a essentiellement balayé, jeudi soir, les grandes orientations budgétaires.

Etienne Wolf, maire de Brumath et président de la comcom, a proposé les grandes orientations budgétaires pour l’exercice 2005. Il s’agit notamment d’envisager une rallonge de 2 millions d’euros pour la nouvelle école élémentaire de Brumath. 50 000 € seront nécessaires pour un accès acceptable à la déchetterie de Mommenheim. Par ailleurs, au niveau du développement économique, quelque 100 000 € sont proposés pour l’acquisition de nouveaux terrains et autant pour aménager l’élairage public des giratoires.

La question de la fiscalité a été évoquée, compte-tenu des transferts de compétences, mais chaque commune en décidera.

Gros chantier à envisager : la mise en conformité de l’ensemble des écoles. Un poste qui est évalué à 400 000 €, sans oublier qu’il faudrait 100 000 € pour les études préalables à la rénovation-extension de l’école de Kriegsheim-Rottelsheim.

On le voit, les écoles seront tout particulièrement au coeur des préoccupations cette année.

3 M € pour la nouvelle école à Brumath

La nouvelle école élémentaire de Brumath, dont le programme de construction a été adopté en mai dernier, affiche un montant prévisionnel des travaux d’un peu plus de 3 millions d’euros (3 070 260 € H T). Les élus ont décidé à l’unanimité de confier la maîtrise d’oeuvre de cette école de 10 classes et de la structure périscolaire qui va avec au cabinet AGM (Strasbourg) et à OTE Ingénierie (Illkirch). Dans un premier temps, cinq des dix classes seront "remplies", a expliqué Sylvie Hanns, ce qui a soulevé quelques questions, certains se demandant s’il fallait voir là une volonté de centraliser les équipements scolaires à Brumath.

La question de la cantine est également revenue sur le tapis à l’occasion d’un point de l’ordre du jour qui voulait simplement apporter quelques aménagements. Les conseillers communautaires ont en effet décidé à l’unanimité de ne pas apppliquer la majoration de 20% au prix global facturé par jour pour les enfants originaires d’une commune extérieure à la comcom et fréquentant la classe d’intégation scolaire (CLIS). Ils ont aussi décidé de déduire le prix du repas facturé par le fournisseur du prix global facturé par jour en cas d’absence d’un enfant à la cantine. Sylvie Hanns a précisé que ce montant correspondait à 3,88 € de repas facturé plus le transport de ce repas soit un total remboursable de 3,71 €. Plusieurs élus, notamment le maire de Bernolsheim, Paul Adam (de retour après des mois de "boycott"), ont demandé une nouvelle fois des précisions sur le prix (qui va jusqu’à 7 € par repas) demandé aux familles. Le détail en a été fourni par Sylvie Hanns mais il n’est pas envisagé de revoir ces tarifs.

Quant au budget lui-même, il sera débattu en mars.

sam