Bonnet bleu et Bleu bonnet

mercredi 12 février 2014 par sam

logo

Sa candidature à peine annoncée, Eric VIAL attaque le maire sortant, Etienne WOLF, par deux articles cinglants dans le magazine satirique Hebdi (Le roi se meurt et Rythmes scolaires : passage en force).

Étienne Wolf (UMP), de son coté dans les DNA, ironise sur Eric Vial (UDI) qui l’affrontera aux prochaines municipales. « Il a demandé à être sur ma liste, et c’est parce que j’ai refusé qu’il a monté la sienne… »

À droite, Bonnet bleu et Bleu bonnet se disputent mais ne proposent que les mêmes solutions ; d’un coté, EW, cumulard à la gestion despotique, de l’autre EV sentant le terrain propice veut se servir de la Mairie de Brumath comme tremplin pour les cantonales voire les législatives. On verra quand il faudra se rabibocher au second tour.

Pour le moment, attendons que les autres protagonistes se déclarent ...

sam

Répondre à cet article
commentaires
  • Réponse à l'article : Bonnet bleu et Bleu bonnet

    14 février 2014 à 15h16, par peterfallow

    Bonjour, j
    Nous avons lu avec une certaine attention le programme présenté par Eric Vial pour les prochaines élections municipales à Brumath.
    Nous notons une certaine similitude avec un programme présenté en 2001 par la liste "Agir ensemble pour Brumath". Ce programme "vivons Brumath" n’est qu’un copié-collé ré-actualisé sinon un plagiat complet et total !
    13 ans après il n’apporte rien de probant ou de plus pour la ville de Brumath. Aucune solution financière pour valider les projets par exemple ! Cela n’augmentera pas les impôts locaux dixit Eric Vial.
    Comment faire confiance à ce genre de propos ?
    A part la volonté de la tête de liste à ou de vouloir accéder à un futur politique, ce programme très démagogue et flou trompe largement les électrices et électeurs de cette commune !
    Il est important de bien comprendre et lire entre les lignes les propos écrits par Eric Vial. Il ne s’agit pas de lui donner un chèque en blanc pour qu’il puisse ensuite accéder à des mandats autres.
    "Cette équipe est capable de soulever des montagnes pour Brumath" est une des dernières phrases d’Eric Vial, mais comment lever des montagnes sans aucun argent ?
    On ne peut se démarquer d’un autre candidat en l’attaquant sur des impératifs imposés par le gouvernement (= rythme scolaire), les lois et les règlements s’imposent aux maires aussi !
    Le roi n’est pas mort et le calife se proclame déjà roi !

    Répondre à ce message