Aménagement de la rue de la Division Leclerc

jeudi 2 décembre 2004 par initiative démocratique

Bonjour,

Je viens par la présente vous faire part de quelques remarques au sujet de la rue de la Division Leclerc (autrement citée comme la route de Mommenheim), je ne vais pas m’étendre ni sur son aspect actuel ni sur son coût. Chacun (automobiliste) est libre d’apprécier la géométrie variable de cette voie et de se laisser surprendre par des bordures anormalement hautes ici et là.

Moi, ce qui me paraît étrange c’est le sort réservé aux cyclistes dans la version présente. Je ne parle même pas des piétons, ces derniers devront comme certains insectes avoir des yeux sur 360° pour ne pas périr écraser sinon d’une crise cardiaque.

Lors d’une réunion publique (j’ai assisté), les décideurs (certains élus) avaient affirmé que les pistes cyclables seront existantes sur toute la longueur de cette rue et ne seront pas en site propre, en somme les piétons et les 2 roues (sans moteur) se partagent un même espace plus ou moins large. Ce qui n’est pas interdit par les lois diverses et variées, pour ne pas dire cumulables et extrapolables. Bravo M. l’ingénieur pour ce savant mélange légal !

Par contre ce qui est tout à fait anormal c’est la fin de piste cyclable aux environs ou à la hauteur du carrefour giratoire rue Leclerc/rue de Pfaffenhoffen ! Sans parler du manque de panneaux au début (dans un sens ou dans l’autre) ni du marquage au sol de cette dite piste cyclable !

Je peux fort bien comprendre que les décideurs n’utilisent guère pour ne pas dire jamais un vélo, mais entre décider et envoyer les usagers à l’accident il y a un monde !

Reprenons : les panneaux de fin de piste cyclable sont fixés aux poteaux lampadaires mais uniquement visibles aux 2 roues, donc le cycliste se doit impérativement de quitter sa piste et se déporter sur la voie réservée aux automobilistes (juste avant un giratoire). Ces derniers ne sont pas prévenus ! Résultat : à vous de choisir !

Mais encore : des potelets (comme les nomme un adjoint) délimitent les implantations des espaces verts (les arbres). Suite à de fâcheux concours de circonstances, ces potelets ont été rabaissés côté automobiles. Mais pas du côté piste cyclable. Si vous (par un malheureux incident) êtes obligés de faire un écart à ce moment donné vous avez une chance que votre pédale touche un potelet ! Résultat : une chute avec des conséquences conséquentes.

Résultat : vous respectez les panneaux et vous avez une chance d’être accidenté, vous ne respectez pas les panneaux et vous avez mille chances d’être verbalisé par la maréchaussée.

Conclusion : ces deux cas de figure ne dérangent pas nos élus, si vous êtes accidenté c’est la S.S. ou votre assurance qui va/vont payer, si vous êtes verbalisé c’est la commune qui va encaisser.

Belle mentalité !

Répondre à cet article
commentaires
  • Réponse à l'article : > Aménagement de la rue de la Division Leclerc

    4 décembre 2004 à 15h12, par Initiative Démocratique

    Bonjour,

    Suite à notre précédent article concernant la sécurité des 2 roues dans cette voie importante, nous constatons et saluons la diligence mise en place pour la réalisation du marquage au sol (dans les deux sens). Cette célérité est remarquable, car il faut bien savoir qu’en cas d’accident il reste toujours un responsable et celui-ci n’est pas toujours celui qu’on peut croire voire imaginer !

    Bravo pour cette promptitude M. le Maire.

    Néanmoins, subsiste encore quatre problèmes :

    - les panneaux de fin de piste cyclable, d’une part à la hauteur du 40 de cette rue et d’autre part juste avant un garagiste. Les lois dans le cas d’une réfection de la chaussée sont précises, certaines personnes le savent ou se doivent de le savoir !

    - les potelets aux endroits du rétrécissement de la piste cumulée/mélangée cyclistes et piétons.

    - l’entrée de Brumath venant de Mommenheim.

    - la mise en place de panneaux visibles pour tout le monde pour indiquer les différentes pistes de circulation.

    Amicalement.

    Initiative Démocratique

    D’aucun mettent en avant ou en cause ma/notre discrétion sinon un certain pseudo entre le mouvement politique "Initiative Démocratique" et mon nom, il faut savoir que ce mouvement a été créé en décembre 1995 et qu’une plaque est fixée depuis ce moment (rue du Général Duport). Plaque que tout un chacun peut lire sinon voir !

    Damien BRESSE

    Répondre à ce message