Aménagement de la Place de l’Aigle (ex Place Victor Fischer)

mercredi 28 mai 2003 par M. Thomas

- Le nom d’abord :

Fallait-il changer le nom de la Place de l’Aigle alors qu’il y a de nouveaux quartiers avec de nouvelles rues et places auxquelles on peut à loisir donner un nom.

- Un projet d’aménagement

J’ai entendu le Maire dire : "Nous allons proposer plusieurs projets aux Brumathois qui choisiront ..."

Etes-vous de ceux qui ont choisi ?

M. Thomas

Brumathois enraciné depuis 1981

Répondre à cet article
commentaires
  • Réponse à l'article : > Aménagement de la Place de l’Aigle (ex Place Victor Fischer)

    16 mars 2004 à 20h59

    Bonjour à tous,
    je viens seulement de découvrir ce site "parallèle" au site officiel de Brumath - d’où une réaction un peu tardive peut-être à l’aménagement de cette place. Au fait elle s’appelle bien "place de l’Aigle", c’est la place "de la poste" non ? Excusez-moi, je fais partie de ces gens qui quittent Brumath (et leur lotissement) le matin pour travailler et y reviennent le soir pour dormir et qui de ce fait ignorent tout de la géographie locale...

    Bon c’est bien d’avoir songé à réaménager cette place, mais vraiment pas sympa pour les chicanes : autant laisser en zone piétonne entièrement et garder la déviation comme elle était durant les travaux, mais avec un feu au bout ! Mais l’automobiliste doit être la bête noire des décideurs de la mairie.

    Encore une question : c’est quoi cette zone bleue de stationnement ? Faut-il payer ou comment ça marche ? Vraiment ça n’incite pas à s’arrêter au centre de Brumath, sauf à y être obligé. Peut-on utiliser un disque allemand ? La mairie n’aurait-elle pas pu en distribuer à tous les foyers brumathois ?

    Bon je m’arrête pour cette fois, dans l’espoir néanmoins que ce site continue à vivre et à permettre l’expression directe des citoyens de Brumath-Centre et aussi de Brumath-Lotissements ;-)

    Jutta Boeuf

    Répondre à ce message

    • Réponse au message : > Aménagement de la Place de l’Aigle (ex Place Victor Fischer)

      21 mars 2004 à 19h04, par sam

      Bonjour et bienvenue,

      Bravo pour avoir suivi : la Place de l’Aigle s’appelle à présent "Place Victor Fischer".

      En ce qui concerne la Zone Bleue, elle a été créée pour éviter le stationnement permanent, qui est gratuit mais limité à 1 heure pendant la journée. La Mairie se fera un plaisir de vous renseigner plus amplement (03 88 51 02 04). A mon avis le disque allemand n’est pas valable, je me sers personnellement du disque français quand je vais en Allemagne ...

      L’aménagement de la ville est fait comme le décident nos élus, sans grande participation des citoyens. La ville de Brumath confirme de plus en plus sa position de ville dortoir. Je rappelle que ce site est fait pour les gens qui veulent faire bouger les choses.

      Merci pour votre participation

      Michel THOMAS

      Répondre à ce message

  • Réponse à l'article : > Aménagement de la Place de l’Aigle (ex Place Victor Fischer)

    13 novembre 2003 à 21h07

    Bien sur, nous voudrions tous donner notre avis sur tout. Néanmoins, à l’heure de trancher il faut faire un ensemble de choix qui vont du compromis (qui ne satisfait finalement personne) au projet engagé qui succite polémiques, critiques et plamphlets. Au bout du compte maintenant les travaux sont en phase d’achèvement et que la place dévoile son nouveau visage je trouve l’ensemble plutôt réussi et sans comparaison avec le "no man’s land" qu’il était avant.
    Soyez cependant rassuré, je ne m’extasie pas béatement. Certains défauts apparaissent notament en ce qui concerne la circulation et la "manoeuvrabilité" des voies. Pour le reste (le nom) je serais plutot sans opignon. Sauf à modifier un nom qui porte en lui les vestiges de l’histoire de l’usage du lieu, je n’accorde pas grande importance à la dénomination des rues.

    J.Obrecht

    Répondre à ce message

    • Réponse au message : > Aménagement de la Place de l’Aigle (ex Place Victor Fischer)

      16 novembre 2003 à 07h49, par sam

      Je partage entièrement votre commentaire. Bien s ?r que c’est plus " propre " (terme souvent employé par la municipalité), j’emploierai même CLEAN, c’est plus clinique (rasés, les vieux arbres pouvaient attaquer les enfants et les voitures, et puis les petits nouveaux ont intérêt à pousser droit), mais ce n’est pas pratique : regardez le nombre de traces de pneus aux angles des trottoirs, la difficulté de croiser des camions, etc. €

      Je voulais surtout souligner le fait coutumier que la municipalité ne communique qu’à posteriori, mettre les gens sur le fait accompli alors qu’on proclame haut et fort que tout le monde sera consulté. C’était déjà le cas, rue de la Division Leclerc (route de Mommenheim), alors que, pendant les travaux, des personnes avaient signalé que la pose de poteaux hauts autour des arbres était dangereuse, il a fallu attendre plusieurs poteaux et véhicules cassés pour les rectifier.

      Bien s ?r, que tout le monde ne va pas donner son avis sur tout, mais aviser les citoyens sur ce qu’on envisage de faire et d’autoriser la participation permet aussi de mieux intégrer les nouveaux arrivants.

      En ce qui concerne le nom de la place de l’Aigle, peu importe, c’est vrai, mais c’était un repère, presque un sigle, on aime faire court à notre époque. La Municipalité a quand même quelque scrupule puisqu’elle a gardé " Adler Platz " en Alsacien.

      Un jour, qu’on espère lointain, notre maire actuel aura aussi sa place : " place du Loup ", " Wolf Platz ".

      Répondre à ce message

      • Réponse au message : > Aménagement de la Place de l’Aigle (ex Place Victor Fischer)

        28 novembre 2003 à 12h36, par damien BRESSE

        L’aménagement de cette place, soulève des problémes de sécurités élémentaires. Bordures de trottoirs anormalement hautes, afin dixit Monsieur le Maire, "que les automobilistes ne franchissent pas ces dernières et surtout ne roulent pas sur les aménagements-espaces verts" ! Soit ! Mais il paraît que certaines personnes bien introduites en mairie ont plus que frottées le bout de l’auto sinon les roues, donc on trouve (?) que ces bordures sont légalement trop hautes, on va demander à l’entreprise X de réhausser la chaussée de 4 cm, pourquoi 4 cm, alors que légalement 2 cm peut suffire ? Au fait, qui va payer in fine ce genre de travaux ? D’une manière ou d’une autre c’est le contribuable local qui le fera ! Même si au niveau de la mairie, on peut prétendre le contraire, mais les comptes financiers sont tellement opaques chez eux, qu’une chienne ne retrouve plus son petit dans ce genres d’affaires ! La société X a de telles ramifications locales voire régionales sinon nationales, qu’on ne peut plus comprendre ce qu’elle ne fait pas !
        D’autre part, au niveau du rond-point de cette place, un problème se pose ou va se poser.
        En effet, à cet endroit la piste cyclable débouche sur un mur. Venant du collège et voulant me rendre vers le cimetière, pour être exact aller vers la rue du Gal de Gaule, je suis ou on est obligé de couper le flot de la circulation ou sinon de pratiquer une nouvelle forme de 4*4.
        En effet, pour descendre de la dite piste cyclable, deux possibilités s’offrent à l’utilisateur : soit descendre au niveau des 2 bateaux (bordures plus basses) et donc couper le flot de la circulation sinon continuer tout droit et se trouver devant un obstacle, un trottoir de 14 cm en moyenne qu’il faut descendre ! Je laisse juge les brumathois, néanmoins je signale que j’ai indiqué ce problème au maire et en présence du concepteur, ce dernier s’en moque : il roule en 4*4 et la hauteur des bordures le laisse de marbre. Mais c’est le même qui a dessiné la rue vers Mommenheim. J’ai indiqué cette question à l’adjoint en charge de la circulation et aussi de la sécurité, c’est pas son problème, à cet endroit il faut discuter avec la voirie, mais qui est cette nouvelle forme de sans-soucis ? La voirie, qui en est le représentant ?
        La com-com ou M. Y ?
        Ce genre de question peut se poser à d’autres endroits de Brumath. Tout le monde s’en moque et personne ne saura ou ne voudra être tenu pour responsable en cas d’accident !
        Autre problème, en fréquentant la rue de Gal de Gaule (le bien nommé !) la zone réservée aux piétons se modifie, une fois les piétons doivent marcher le long des maisons une autre fois le long de la route, où est la sécurité ?
        Pour moi, les piétons doivent pouvoir circuler au moins près des autos, en d’autres lieux cela se pratique, sauf ici ! Motion déjà présentée au maire, pas de réponse !
        Salutations brumathoises et suite au prochain numéro.
        Damien BRESSE

        Répondre à ce message

        • Réponse au message : > Aménagement de la Place de l’Aigle (ex Place Victor Fischer)

          28 novembre 2003 à 14h30, par damien bresse

          P.S : post scriptum (=pas autre chose), tous les problèmes ne sont pas à mettre uniquement sur le dos du Maire d’aujourd’hui, il a pris un train en marche probablement en sachant certaines choses (qu’il n’a pas dites aux élections de 2001), et certains dossiers qu’il n’a pas pu ou voulu changer. C’est son problème ! Néanmoins, nous payons ou nous payerons.
          Ce qui me choque plus aussi et surtout, c’est que l’ancien maire ai toujours possibilité d’avoir un bureau à la mairie de Brumath (bureau des adjoints), je le sais puisqu’il a reçu devant moi et sans aucune gène une dame appelée par lui docteur. Alors même qu’il reçoit ces gens au nom de député ! N’a-t-il pas un bureau à Haguenau à ce titre ? Bureau que nous contribuables nous payons ! L’assemblée Nationale est financée par les contribuables comme le Sénat (les 2 assemblées disposent/ont toujours et encore des enveloppes discrètes) et comme les membres du gouvernement ! Si ce monsieur veut les recevoir en tant que conseiller général, il a possibilité de les accueillir au siège du C.G.67 ! Tout cela a été indiqué au maire d’aujourd’hui, pas de réponse !
          Dans ces circonstances, il faut comprendre que l’ancien maire a toujours son nez dans les affaires communales ! C’est scandaleux !

          Répondre à ce message

      • Réponse au message : > Aménagement de la Place de l’Aigle (ex Place Victor Fischer)

        7 décembre 2003 à 16h14, par Raymond HIEBER

        Personnellement je trouve l’aménagement de la place comme plutôt une réussite ; il y a peut-être des imperfections mais c’est le propre de toute réalisation de ce type. Quel propriétaire après avoir construit ou fait construire sa maison ne se dit pas "zut ! j’aurais du aménager ce coin de tel façon, il aurait fallu une ouverture ici, cet escalier est mal placé, etc."
        Quant à ce qui touche à la consultation du public il me vient à l’esprit deux types de réflexion.
        1) En démocratie le peuple choisit à intervalles réguliers ceux amenés à le représenter, ou est-il pour le moins censé le faire. Les taux d’abstention en disent long sur le sujet. Donc nous désignons celles et ceux chargés de gérer pour un temps la cité, bien. Un projet voit le jour, des études sont menées et puis à un moment donné il faut trancher ; l’on ne peut tergiverser pendant des lustres sinon rien ne se fait. Faut-il que la décision appartienne uniquement à ceux auxquels nous avons donné mandat ou faut-il recourir plus souvent comme nos voisins suisses au référendum local ? Pour ma part je pense que ce type de consultation doit être réservé aux projets d’importance. Pour le reste faisons confiance à celles et ceux que nous avons élus. Et, si d’aventure nous estimons que cette confiance a été trahie, et bien changons d’équipe, sous réserve bien s ?r de trouver l’itinéraire qui mène au bureau de vote.
        2)De temps à autre le législateur donne d’office la voix au public et ceci que les élus le veuillent ou non. Pour certains projets la phase de réalisation est précédée d’une enquête publique au cours de laquelle les citoyens peuvent donner leur avis sur le projet en cours. J’ai présent à l’esprit la dernière ayant eu lieu localement, il s’agissait si je ne trompe du projet d’installation d’un site de tri, de conditionnement et de réexpédition des déchets autres que ménagers. Tout le monde pouvait consulter le dossier et donner son avis. Le nombre de personnes ayant fait des réserves sur le registre ouvert à cet effet est éloquent de même que l’a été celui ayant participé à la réunion publique, une petite quinzaine de foyers environ représentés. Dommage !
        Voici ce que m’inspirent les divers commentaires sur le réaménagement de la place Victor Fischer.
        Quant au reste l’idée ce site internet me paraît excellente. R.Hieber

        Répondre à ce message